EMPIRE DUST      ROCK / HIP HOP (FR/UK)

  • ENG-VERSIOn.jpg
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • SoundCloud App Icon
  • YouTube Long Shadow
  • base.gif

Entre crossover 90’s, new wave 80 et désinvolture punk 70, les bretons-londonniens revisitent les genres.Textes scandés, phrasé hip hop tranchant, guitares sales et claviers saturés au services de titres qui sont tous potentiellement de petites bombes ! Un univers tendu, explosif, parfois sombre, violent ou mélancolique mais toujours puissant et jouissif. EMPIRE DUST va vite et ne manque pas de nous coller des fourmis dans les jambes.

 

Comme pour tous les groupes du monde, EMPIRE DUST c’est avant tout l’histoire d’une (bonne) rencontre.En 2006, Lord Kimo (aka MC Lord, un des MC de Asian Dub Foundation à l’origine) vient à Lorient pour un concert d’Asian Dub Foundation, à cette occasion, il rencontre plusieurs musiciens de la région et l’idée d’un projet avec eux commence à s’installer.C’est seulement en 2011, que Lord Kimo, accompagné de Babatunde (un MC londonien avec qui il a l’habitude de “performer”), traverse la Manche pour travailler sur les maquettes d’un projet électro. Des séances en studio sont prévues, mais très vite, celles-ci se révèlent tendues : rapports conflictuels et choix esthétiques divergents entre les deux MC et le musicien à l’origine du projet. Les portes claquent, c’est le clash.

 

Mais ces quelques séances auront permis à Lord Kimo et Babatunde de rencontrer, dans les couloirs du studio Black Horses, Ghislain Baran, réalisateur. Le courant passe et au fil de quelques discussions, le trio se découvre de nombreuses influences communes. Goût prononcé pour les phrasés hip hop habités, mais aussi passion pour un certain esthétisme rock, punk (de la première génération), voire new-wave 80. Ghislain Baran propose d’écrire quelques morceaux ensemble, histoire de voir… d’autant plus que (suite aux séances avortées), le studio est disponible pour quelques jours. Trêve de discussion et place à l’action.

 

Accompagné de 3 musiciens (guitare, claviers-machines, batterie), les 2 MCs enregistreront trois titres de ces séances improvisées. La fusion des genres fonctionne et le label Last Exit propose aussitôt de produire un premier album : EMPIRE DUST est né. S’en suivirent alors de longs mois de travail entre Lorient et Londres pour aboutir à ce premier album.

DOWNLOAD

 

> promo pack

 

 

BOOKING       I       LABEL       I       PUBLISHING       I       TRAINING       I       EVENTS