FUKKK OFFF      TECHNO / TECH HOUSE . FROM HAMBURG (GERMANY)

  • ENG-VERSIOn.jpg
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • SoundCloud App Icon
  • YouTube Long Shadow
  • bleu.gif

Derrière un pseudo faussement provocateur : Fukkk Offf, se cache le producteur Bastian Heerhost. Cet allemand fait partie des electroniciens élevés à la rave la plus sauvage et récréative possible.

 

Son premier album “Love Me Hate Me Kiss Me Kill Me”, avait fait l’effet d’une véritable bombe sonore. Car Heerhorst ne plaisante pas mais va droit à l’essentiel : une ligne de basse obsédante jumelée à un ensemble de méchants drums et de synthés tonitruants. Pour couronner le tout, le natif de Hambourg jette quelques distorsions vocales, restant ainsi fidèle à sa signature.

 

Aujourd’hui, Fukkk Offf nous présente “I Wanna House You”, son premier maxi chez Warner Music sur le label Bitclap. Un premier jet avant son album prévu début 2014. Fukkk Offf est bien dans ses baskets et ça se sent ! Il offre ici sa vision d’une techno très électro, respectueuse du passé mais résolument tournée vers le futur. Le 1er titre éponyme ouvre le maxi avec du lourd : une ligne de bass sans pitié, des rythmiques impitoyables et des synthés stratosphériques, le tout avec un vocal “à la Fukkk Offf”. Le second titre “Boston Dynamics” exprime la rage d’un homme élevé à la rave mais accro aux clubs plus intimistes. “Suck This” passe en mode Transylvanie, un vocal intense, des effets en pagaille et un thème à la Dracula, le tout bien ficelé pour une extase sonore et sanguinaire.

L’homme derrière “Rave Is King” garde son coté dark pour le titre “Vanity” avec des textes plus aérien et un mystérieux vocal féminin. Enfin, le maxi se termine avec le remix d’ Oliver Hunteman de “I Wanna House You » avec un vocal modifié, un univers différent mais toujours avec ce parti pris de dancefloor killer.

 

Fukkk Offf a passé les trois dernières années en tournée à travers le monde, tout en continuant de produire des morceaux originaux et des remixs, signés sur les labels les plus respectés de la planète électro (Coco Machette, Citizen Records, Universal,…). Il se nourrit de multiples collaborations, variées et (d)étonnantes avec Zombie Nation, Rammstein, Maral Salmassi, Acid enfants, Jan Delay, Cyberpunkers et même avec des icônes légendaires comme Amanda Lepore qui le sollicite pour créer l’hymne d’un nouveau club new-yorkais !

 

Avec un second album dans les tuyaux, la sortie de ce nouveau maxi, et pas de pause “live” à l’horizon, Fukkk Offf ne montre aucun signe de fatigue : the dancefloor killer is right here.

DOWNLOAD

 

> promo pack

BOOKING       I       LABEL       I       PUBLISHING       I       TRAINING       I       EVENTS